Ethique, Charte entreprise développement durable

Conception, formulation cosmétique et ...

Confidentialité ?
Le respect de la confidentialité des projets est la clé de voûte de notre métier. Toutes les personnes au sein du LaboBF sont explicitement briefées à leur arrivée dans l’entreprise afin de bien comprendre la signification et l’importance du respect de la clause de confidentialité de leur contrat.

Développement Durable ?
Le travail du Laboratoire BF International, en tant que concepteur de produit cosmétique, se rapproche des contraintes de la chimie verte, du biomimétisme ,c’est-à-dire dans :

  • Le choix des matières utilisées pour la réalisation des formules (toxicité pour la santé et l’environnement), leur sourcing s’effectue auprès des fournisseurs qui ont entamé des démarches REACH qui ont la capacité à fournir les documents et garanties nécessaires.
     
  • Le nombre de matières utilisées (limite le nombre), afin de limiter les interactions des ingrédients sans justification d’efficacité.
     
  • Les fabrications à froid, l’utilisation de sites de production dont les méthodes de travail sont conformes à une éthique sociale et environnementale,
     
  • Des fournisseurs de packaging Européen afin de limiter dans la mesure du possible les transports.

Néanmoins, au sein même de l’entreprise, une prise de conscience : des économies d’énergie (chauffage, électricité, informatique, papier, encre...), de la gestion des rejets (réutilisation de flacons, destruction des rejets labo...), limiter l’envoi d’échantillons au strict nécessaire, impliquer les personnes, aux seins des équipes, afin que leur temps de présence dans l’entreprise soit entièrement consacré au service rendu à nos clients et non à la gestion de leur vie privée, l’efficacité étant source d’économie d’énergie.

Développement Durable ?
(source Nations Unies 1995)

Le concept de développement durable a été formalisé en 1987 à l’occasion des travaux de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement.
Il se définit comme : « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».
Le développement durable  intègre trois dimensions :
La dimension économique (efficacité, rentabilité).
La dimension sociale (responsabilité sociale),
La dimension environnementale (responsabilité environnementale).
Appliquée au monde des entreprises, la notion de développement durable a conduit ces dernières à être plus attentives aux préoccupations de l’ensemble des parties prenantes (« stakeholders ») : personnel, clients et fournisseurs, investisseurs et ONG, qui véhiculent les attentes de la société civile et de l’environnement de l’entreprise. Il s’agit alors pour les entreprises de s’engager dans des démarches de responsabilité sociale (RSE), ayant une influence sur les pratiques et les processus mis en œuvre dans des domaines tels que les ressources humaines, les pratiques commerciales, l’impact local...
Le développement durable se résume pour certains à un concept écologique.
Cela signifie que les processus d’évolution de nos sociétés doivent s’inscrire dans la durée sans altérer les capacités des écosystèmes qui subviennent à leurs besoins, pour laisser aux générations futures un capital intact.
Le développement durable implique donc d’exploiter les ressources biologiques à un rythme qui n’entraîne pas leur appauvrissement, voire leur épuisement, mais rendre possible le maintien indéfini de la productivité biologique de la biosphère. Cette forme de développement économique respecte l’environnement par une exploitation rationnelle et modérée de la nature et de ses nombreuses ressources.